Arrestation et condamnation des opposants au 3e mandat: pourtant Alpha Condé a promis d’écouter le peuple (Opinion))

0
1534

En Guinée le débat politique reste concentré sur une éventuelle révision constitutionnelle. Une révision qui devrait permettre á l’actuel locataire du palais Sékhoutoureya de rester au pouvoir au-delà de 2020. Pour le moment, ce débat reste entre acteurs sociopolitiques. Le principal concerné ayant choisi de renvoyer la question au peuple indiquant qu’il prend le temps d’écouter ceux qui souhaitent une nouvelle constitution et ceux qui ne la souhaitent pas. C’est seulement après avoir fait cet exercice qu’il se poncera nous dit-il. Sur cet angle, on peut dire que c’est bon car la souveraineté appartient au peuple nous apprend la démocratie.

 Mais monsieur le président comment pouvez-vous écouter le peuple quand vous l’interdisez de s’exprimer. Depuis quelques temps vous avez décidé de suspendre les manifestations. Le droit á la manifestation est confisqué aux guinéens ou tout au moins á certains guinéens car ceux qui militent pour la modification de la constitution peuvent á tout moment organiser des manifestations: meeting (Palais du peuple, place des martyrs de Boké, stade de Kindia etc.) Et des marches de soutien.

Cependant ceux qui sont hostiles á la révision constitutionnelle sont empêchés de sortir et d’exprimer leurs opinions sur cette question. Pire, les plus téméraires d’entre eux sont arrêtés, jugés et condamnés. C’est le cas des membres du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) récemment arrêtés á Kindia et condamnés á 3 mois de prison et au paiement d’une amende de 500 000 GNF.  Un verdict jugé sévère même par le parquet qui a fait appel comme la défense de cette décision. Dans ces circonstances là comment monsieur le président pouvez-vous comprendre le souhait du peuple? Ou bien pour vous, le peuple c’est celui là qui est favorable á la modification de la constitution ? Pour vous le peuple c’est celui là qu’on transporte de ville en ville? Monsieur le président si vous voulez réellement écouter le peuple comme vous l’affirmez, autorisez á toutes les sensibilités de sortir et vous dire ce  qu’elles pensent de cette question. Vous serez étonné d’être surpris. N’écoutez surtout pas ces chercheurs de strapontins, ceux qui veulent utilisez leurs communautés pour se maintenir á leurs postes. Ecoutez le vrai peuple, celui là qui est bâillonné vous finirez par comprendre.

Par Lamine Barry, journaliste et analyste politique

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici