Bernard Goumou aux journalistes : »ne transformez pas vos plumes en armes… »

0
608
Le Premier Ministre Bernard Goumou a sorti ses muscles contre les médias ce lundi 04 septembre 2023 suite aux informations selon lesquelles il a attribué un marché gré à gré dont le montant s’élève à plus de six milliards francs guinéens pour la rénovation de la résidence des Premiers Ministres sise à Donka.
A l’occasion de la cérémonie de pose de la première pierre de l’extension du siège de la Haute Autorité de la Communication (HAC), le chef du gouvernement Goumou a invité les journalistes de ne pas transformer « les plumes et les micros  au service du mensonge». Il a par contre invité le président de la Haute Autorité de la communication (HAC) Boubacar Yacine chargé de régulariser la presse en Guinée de veiller à ce que les journalistes relayent des informations fiables : « Vous (président de la HAC boubacar Yacine Diallo, ndlr) conviendrez bien avec moi que c’est une chose d’avoir un bel édifice, et des équipements modernes comme le centre de monitoring que nous devons aménager ; mais dans le cadre des médias, c’est une autre chose d’avoir des organes de presse de qualité. Cela doit être un défi auquel nous devrons tous œuvrer à relever sur le terrain de la construction d’une nation viable. Plus que tout autre acteur national, la HAC doit redoubler d’efforts et de stratégie pour une meilleure régulation qui ne freine pas l’expression responsable des médias dans leur contenu sur divers canaux.L’information est un véritable pouvoir. Ce pouvoir doit être au service du bien-être de la société, au service des citoyens face aux dérives de toutes sortes. Cela dans le respect des valeurs et normes sociétales et des personnes. Ne transformons pas ce pouvoir libérateur en arme de répression contre des individus. Ne transformons pas les plumes et les micros en instruments au service du mensonge public ou du combat politique » a insisté le PM.
Pour lui, un journaliste détenteur d’une carte de presse doit se distinguer du citoyen ordinaire sur les réseaux sociaux par la vérification des faits publiés. C’est pourquoi insiste le premier ministre, il revient à la HAC de veiller à rappeler aux différents organes au respect de ce sacerdoce. « ça y va du respect du noble métier qu’est d’informer les citoyens. Je réitère ici l’engagement du Président de la République à défendre la liberté d’information et les droits qu’elle implique, la liberté du commentaire et de la critique, l’indépendance et la dignité de la profession, tel que prescrit dans la déclaration internationale des droits et devoirs des journalistes»
Bernard Goumou a par ailleurs invité les professionnels des médias à exercer leur métier dans le « respect des valeurs et normes sociétales » selon ses propos «J’invite les professionnels de la presse à respecter la vie privée des personnes, pour autant que l’intérêt public n’exige pas le contraire ; s’interdire les accusations anonymes ou gratuites, comme stipule l’article 7 de la déclaration. N’hésitons pas à intensifier les sessions de formation et de perfectionnement afin que notre presse joue efficacement son rôle de gardienne de l’intérêt général. Par l’investigation et la critique objective des pouvoirs, notre espoir est que les médias participent à l’éveil des consciences et le soutien au renforcement de la paix et de la cohésion sociale dans le respect des valeurs », a conclu Bernard Goumou.