Conduite de la Transition : plusieurs acteurs politiques et de la société civile écrivent au colonel Doumbouya

0
205

Quarante organisations issues de coalitions politiques et d’organisations de la société civile réunies au sein d’une plateforme dénommée « conférence des coalitions politiques et faîtière de la société civile », ont adressé un mémorandum au président de la transition le colonel Mamadi Doumbouya. Dans ce mémorandum de 8 pages, ces acteurs sociopolitiques dénoncent plusieurs manquement dans la conduite de la transition. Ces acteurs disent constater entre autres :

 

• Le manque de visibilité dans la conduite générale de la transition ;

 

• Le manque de concertation périodique entre le CNRD, le gouvernement, les leaders des coalitions politiques et les faîtières de la société civile qui ont pris part au cadre de dialogue inclusif inter-guinéen;

 

• Le retard dans le démarrage du Programme de Recensement Administratif à Vocation d’Etat Civil (RAVEC) ;

• Le coût injustifié pour la mise en oeuvre des 10 étapes de la Transition qui pourrait être un facteur de blocage pour le déroulement normal des activités en vue du retour à l’ordre constitutionnel.

 

Au regard des constats susmentionnés et dans le souci d’éviter à la Guinée d’éventuelles tensions dues au non-respect du calendrier défini pour le retour à l’ordre constitutionnel, les leaders signataires de ce mémorandum parmi eux ont peut citer Bah Oury de l’UDRG, Lansana Kouyaté du PEDN, Faya Milimouno du BL, Dr Saliou Béla Diallo etc.. disent avoir décidé d’agir pour impulser une dynamique de réflexions et de propositions de solutions pour une meilleure finalisation de la Transition.« Nous sollicitons de la part des autorités de notre pays de prendre en compte l’urgence et l’importance d’organiser la concertation avec les présidents des coalitions politiques et des faîtières de la société civile afin de frayer la voie nous permettant d’apporter des solutions réalistes et constructives pour une Transition concertée et apaisée. En effet, le rassemblement autour des priorités nationales nous permettra collectivement de donner une chance de réussite à la Transition. Le monde nous regarde et jauge notre capacité collective à avoir le sursaut patriotique indispensable pour construire la paix, la stabilité et la démocratie dans notre pays ».