Guinée : plusieurs journalistes mis aux arrêts

0
1534

La manifestation appelée par le Syndicat des professionnels de la presse de Guinée (SPPG), pour protester contre la restriction du site Guineematin.com, a tourné au vinaigre. 12 journalistes ont été mis aux arrêts ce lundi 16 octobre 2023, à Kaloum et déposés au commissariat de cette ville. Il s’agit du secrétaire général du syndicat des professionnels de la presse de Guinée (SPPG) et plusieurs de ses camarades.

En marge de cette marche appelée « l’assaut de la dignité », un puissant dispositif sécuritaire mixte composé de gendarmes et de policiers a été déployé pour contrecarrer les journalistes.

Au-delà des arrestations, les manifestants ont été gazés, certains ont vu leurs matériels de travail dont des téléphones détruits d’autres blessés.

«Nous sommes au commissariat central de Kaloum, on était au rond-point, on a été empêchés de passer, on a alors dit aux confrères d’aller au point de chute. Ils ont gazé les journalistes là-bas malheureusement. Et, ils ont arrêté 12 journalistes. Il y a trois journalistes qui sont parmi nous ici qui souffrent énormément» , a déclaré le secrétaire général du SPPG Sékou Jamal Pendessa.