Plusieurs Guinéens en difficulté en Tunisie ont regagné le bercail

0
296

49 Guinéens ont été accueillis ce mercredi 1er mars 2023 à l’aéroport international Ahmed Sékou Touré. En provenance de la Tunisie où les noirs sont victimes de violences et de racisme, leur retour a été facilité par l’Etat qui a affrété un vol. C’est le ministre des affaires étrangères et des Guinéens de l’étranger qui est allé ramené ce premier convoi. D’autres convois sont attendus car le chef l’Etat qui a accueil ses compatriotes a annoncé la mise en place d’un pont aérien afin de faciliter le retour volontaire de tous les Guinéens qui sont actuellement en Tunisie.

bolsa de pierna decathlon
Adidas Stan Smith
sadarināšanās gredzeni
χρυσσες πλατφορμες
napihljivi fotelj merkur
nike air zoom pegasus 36 w
replika spor ayakkabı toptan
ted baker aurinkolasit
moschino tričko
νακ παπουτσια πεδιλα

Le Président de la Transition, Chef de l’Etat, le Colonel Mamadi Doumbouya, s’est rendu ce mercredi 1er mars à l’Aéroport International Ahmed Sékou Touré pour accueillir ses compatriotes guinéens venant de la Tunisie. Le Chef de l’Etat a tenu à faire lui-même le déplacement pour leur témoigner de vive voix que les autorités suivent de près leur situation depuis les déclarations tenues au plus haut sommet de l’Etat tunisien.

Les Guinéens, bien que fatigués étaient toujours tous fiers de leur arrivée et la présence à l’aéroport de leurs dirigeants leur a mis du baume au cœur et leur a fait oublier le traumatisme lié aux convulsions de ces derniers jours en Tunisie.

Le Président de la Transition était en effet en compagnie du Premier ministre, Chef du Gouvernement, Dr Bernard Goumou, du ministre Secrétaire Général, le Colonel Amara Camara, et du Ministre Directeur de Cabinet, Djiba Diakite ainsi que plusieurs autres membres de l’équipe gouvernementale et du chef d’état-major général des Armées. Ce déplacement de haut niveau de l’appareil d’Etat guinéen n’a pas manqué de donner la mesure de l’importance que les plus hautes autorités accordent à la situation de nos compatriotes à l’Extérieur.

Le Chef de l’Etat, satisfait de constater que ses compatriotes ont rallié Conakry sans encombre, a rappelé son attachement aux idéaux de panafricanisme, de rassemblement et d’entraide entre tous les peuples africains qu’ils soient noirs ou blancs. Il a espéré que cet esprit soit compris par tous les dirigeants du continent afin de faire de l’Afrique une entité une et indivisible. Car, ajoute-t-il « cette situation qui vient de se passer en Tunisie n’est ni normal ni acceptable en 2023. » Il a regretté que cet esprit de panafricanisme en lequel il croit fermement tarde encore à habiter tout le monde, mais dit avoir néanmoins foi en la capacité de transformation positive de l’être humain.

Scène triste et poignante de cet accueil, c’est quand le Chef de l’Etat a montré son émotion et sa compassion en prenant dans ses bras un bébé âgé de quelques mois d’une compatriote obligée de fuir la Tunisie. Une image que tous les membres de la délégation venus à l’aéroport emporteront cette nuit dans leurs chaumières.

Ce premier convoi de Guinéens en appelle d’autres, puisque le Colonel a ouvert directement un pont aérien entre la Guinée et la Tunisie pour tous les compatriotes désireux de rentrer au pays.
Le rapatriement des Guinéens de la Tunisie est un autre exemple de réactivité qui vient prouver l’attachement du Président de la Transition en l’endroit de tous ses compatriotes en difficulté hors de nos frontières.

Le R du repositionnement trouve ici tout son sens.

𝗗𝗖𝗜-𝗣𝗥𝗚