Sénégal: l’opposant Ousmane Sonko condamné à 2 mois de prison avec sursis pour diffamation

0
194

L’opposant a également été condamné ce jeudi 30 mars à 200 millions de francs CFA de dommages et intérêts. Cette condamnation fait suite à une plainte déposée par le ministre du Tourisme, Mame Mbaye Niang. 

holdbarhet nespresso kapsler
vinglas boda nova
qatar airways handgepäck gewicht
חוק רמקולים תחת כיפת השמיים
כורסא אגורה
nike tech fleece tapered joggers in blue
dámské jarni kotníkové boty tamaris
best apple watch bands for women
dežna obleka za otroke
spodnje hlače moške
fiitgonline.com

Après trois reports, le procès d’Ousmane Sonko s’est finalement tenu en son absence. Les avocats du ministre du Tourisme Mame Mbaye Niang qualifient le jugement de « victoire ». Et c’est aussi une « décision mesurée », un « verdict d’apaisement », estime l’un d’eux, Me Pierre Olivier Sur, car Ousmane Sonko « ne perd pas ses droits civils et politiques ». La condamnation ne l’empêche donc pas d’être candidat à la présidentielle, ce que confirme un avocat de la défense.

Des avocats d’Ousmane Sonko dénoncent une violation des droits de la défense

Des avocats d’Ousmane Sonko qui avaient quitté la salle d’audience avant le jugement. Ils ont notamment dénoncé une violation des droits de la défense, avec la suspension d’un des leurs par l’ordre des avocats et le refoulement, la nuit dernière, de l’avocat français Me Juan Branco à l’aéroport de Dakar. Aucun motif officiel n’a été avancé à ce stade.

Le jugement a été rendu dans un tribunal et une capitale placée sous très haute sécurité. Dakar a tourné au ralenti, avec commerces et écoles fermées, transports suspendus, ou encore interdiction de circuler pour les motos par crainte de troubles.

Une autre procédure judiciaire vise Ousmane Sonko pour des accusations de viols. Aucune date n’a été fixée pour un procès dans ce dossier.

RFI