Sortie de Charles Wright sur le cas Nanfo Diaby: voici comment réagit l’avocat du prédicateur

0
275

La sortie du ministre de la Justice sur le cas Nanfo Diaby revigore l’avocat du prédicateur. Selon Alphonse Charles Wright,  Ismaëla Nanfo Diaby est libre de prier même en chinois. Une position saluée par Me Salifou Beavogui qui affirme que l’histoire lui donne raison. On vous invite à lire l’extrait de sa réaction

 » En tant que avocat de M. Ismaël Nanfo Diaby, je prend acte et je m’en réjouis. Et je pense que quelque part, l’histoire me donne raison. En 2021, précisément en janvier 2021, le prédicateur Nanfo Diaby a fait l’objet de persécution, d’intimidation, de menace et de violence allant jusqu’à l’interdire de proférer dans sa foi religieuse qu’il maîtrise mieux pour qu’il cesse de prier dans sa langue maternelle. Des décisions sont intervenues en cascade venant non seulement du secrétariat des affaires religieuses. Tout a été fait pour l’empêcher de prier dans sa langue.  Il a même été emprisonné. Il a été condamné en première instance. Nous avons tout fait pour persuader les magistrats d’ici et de Kankan que la liberté religieuse est un prince cardinal.  C’est même constitutionnel.  Nous n’avons pas été compris. On a continué à l’interdire.  Je pense que c’est une opportunité qui m’est offerte de saisir officiellement d’une requête enfin de révision de l’arrêt qui a été rendu par la chambre administrative de la Cour suprême. » s’est réjouit Me Salifou Beavogui.
  MLB