Lansana Kouyaté à propos du déguerpissement en cours à Dar-es-Salam: « l’Etat a perdu la tête »

0
815
Former Prime Minister of Guinea Lansana Kouyate poses in Abidjan on May 14, 2009. Kouyate yesterday hailed a decision by the head of the junta in his country, Moussa Dadis Camara, not to present himself as candidate in the presidential elections scheduled for the year end. AFP PHOTO / ISSOUF SANOGO (Photo credit should read ISSOUF SANOGO/AFP/Getty Images)

Quelques heures après le début de la démolition des habitations situées aux alentours de la décharge publique de Conakry, les réactions se multiplient aussi bien dans les rangs de la société civile que chez la classe politique.

Le Parti de l’Espoir pour le Développement National (PEDN) par la voix de son président juge inhumain ce traitement infligé à ces guinéens. Lansana Kouyaté estime d’ailleurs que l’Etat a perdu la tête.

L’ancien premier ministre qui vit à Paris depuis très longtemps a fait cette déclaration via sa page Facebook.

«‪Après avoir déguerpi sans ménagement les habitants de Kaporo-rail. Voici le drame de ceux de comboss soumis au même traitement inhumain. ‬‪Notre État a perdu la tête », a-t-il posté ce jeudi 23 mai 2019.

Sur le terrain le déguerpissement se poursuit et d’autres maisons ont été cochées ce vendredi par le ministère de la ville et de l’aménagement du territoire à la surprise générale des occupants qui pensaient ne pas être concernés par les opérations.

Dara Bah, Refletguinee.com

Tel: 655-814-534

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici